Google+, un flop ? La preuve en chiffres


Le mois dernier, alors que Google+ recevait une importante mise à jour, Google en profitait pour annoncer fièrement que son service comptait 170 millions de membres. Seulement, ce chiffre impressionnant cache une toute autre vérité : Google+ n’est en réalité qu’une ville fantôme. Evidemment, vous n’allez pas nous croire sur parole, donc nous allons vous faire une petite démonstration. Tout d’abord, commençons par une étude de Comscore, celle-ci nous apprend qu’un internaute passe en moyenne 3 minutes par mois sur son Google+ contre 405 minutes sur Facebook. Les chiffres de RJMetrics sont également loin d’être à l’avantage de Google+. En effet, ils ont analysé les comptes de 40 000 utilisateurs de Google+ dont le profil était public. Ils en ont donc tiré quelques moyennes : seulement un tiers d’entre eux a publié des messages publics (les messages privés n’étant évidemment pas accessibles) et 30% d’entre eux ne publient plus du tout de mise jour suite à cette toute première consultation. Enfin, le temps moyen entre chaque mise à jour est de 12 jours. En résumé, Google+ n’est qu’une ville fantôme qui n’arrive ni à attirer ni à fidéliser les internautes.

Avis (7)

  1. David

    C’est pour cette raison que Google ne parle jamais des utilisateurs actifs, contrairement à Facebook (bientôt 1 milliard d’utilisateurs ACTIFS, mais ils ont certainement plus qu’un milliard de comptes, dont quelques millions inactifs), si Google avait énormément d’utilisateurs actifs, ils ne s’en priverait pas de le dire fièrement.

  2. Popy

    Ca c’est de la statistique : je prend un échantillon arbitraire de 40 000 comptes sur 170 000 000, et je ne me base que sur leurs publications « publiques » pour faire mes stats.

    C’est un peu comme si on mesurait l’activité d’une ville au nombre de photos affichées sur les facades des maisons.

  3. Winael

    Sur FB tu compte en utilisateur actifs ceux qui postent pour en rien dire ou ceux qui postent que des trucs de jeux ? car franchement en regardant ma TL FB je trouve que cela ressemble à un néant abyssal

  4. Fyv

    Quand on titre son article  » La preuve en chiffres », c’est bien d’apporter… la preuve.
    La ça ressemble plus à une démonstration biaisé de seconde zone d’un fanboy Facebook qui se moque du géant Google.
    Un peu d’objectivité, ça serait pas mal …

  5. Etienne S.

    @Fyv , je ne comprends pas vraiment ta remarque… Les chiffres sont évidemment biaisés mais c’est logique, Google n’en fournit aucun. On est donc obligé de se servir de telles estimations. Enfin, si ça peut te rassurer, tu remarqueras qu’on n’hésite pas non plus à critiquer Facebook quand il le faut, on essaye d’être objectif un maximum.

  6. gerard

    Décidément Google a du mal avec les réseaux sociaux – sauf exceptions localisées. Peut-être un manque de confiance envers cette « pieuvre » qu’est devenue cette entreprise ?

    Ou alors c’est cette promotion excessive, presque abusive, pour Google+, et plus généralement pour les services Google. J’ai ouvert un compte Gmail il y a une semaine : j’ai automatiquement eu un Google+ sans rien demander, mais aussi un Picasa sans rien demander non plus. Et si on a le malheur de consulter un service Google en étant connecté à son compte, simplement pour savoir ce que propose ce service, nous y sommes automatiquement inscrits, ce que confirme l’onglet « produits » dans notre centre de gestion de compte Google.

    Les méthodes Google ne sont vraiment pas très jolies. Du coup, j’ai supprimé mon compte, ce qui reste, et c’est tant mieux, fort simple. Quoi qu’il en soit, il va être temps, si ce n’est déjà fait, d’avertir le législateur sur les méthodes Google.

Laissez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2010-2014 © - Geekattitude