Hausse inquiétante de l’insécurité sur internet

Clean-IT-But-Klaasen-Interview
On assiste depuis le début du 21ème siècle à une hausse importante des fraudes sur internet. Avec l’essor du e-commerce, les fraudeurs en profitent pour s’attaquer non seulement à des données confidentielles mais aussi aux données bancaires. Ce problème devient donc de plus en plus récurrent pour les entreprises mais aussi les particuliers. Face à ce problème sécurité sur internet, plusieurs associations demandent aux autorités de prendre des mesures face à ces fraudes et notamment celles des cartes bancaires sur internet.


 

La carte bancaire est le premier moyen de paiement en France avec une utilisation de plus de 45% par les français mais est également en tête concernant le nombre de fraude. La fraude à la carte bancaire a en effet explosé avec une hausse de plus de 20% en France en 4 ans pour un préjudice total de plus de 500 millions. Selon une étude de l’ONDRP, seulement ¼ des transactions en ligne serait sécurisé par les commerçants en France. Ce n’est donc pas un hasard si plus de 650000 personnes ont été victimes d’un débit frauduleux sur leurs comptes en 2011 contre 500000 en 2010. Et les exemples sont nombreux dans l’actualité comme l’interpellation au début du mois dernier de 22 fraudeurs qui avaient prélevé durant des années plus de 6 millions d’euros à des milliers de victimes. La faute donc à des fraudeurs qui trouvent très régulièrement des nouvelles façons d’accéder aux données d’internautes peu méfiants. On remarque donc une hausse globale de la fraude à la carte bancaire de plus de 30% en 3 ans. La fraude sur les cartes bancaires apparaît ainsi 113 fois plus élevée que sur les paiements à proximité. Pour contrer cette augmentation de fraude sur internet, alors que les autorités tentent de mieux effectuer un travail de prévention, des entreprises extérieures tentent elles de proposer des services garantissant la sécurité des données.

 

 

Il faut donc souligner qu’à la demande de plusieurs associations, les autorités ont amélioré les efforts de prévention pour informer et mettre en garde les internautes face à ces fraudes sur internet. Ils étudient également la possibilité d’établir une nouvelle législation imposant pour les commerçants et les sites en ligne l’adoption de système de sécurité. A côté de cela, les entreprises et les particuliers n’hésitent plus aussi à utiliser des services de sécurité fournis par des entreprises extérieurs pour mieux protéger leurs données confidentielles. Le nombre de société proposant ces services a d’ailleurs plus que doublé en 10 ans. Ils privilégient donc les certificats de sécurités ou les signatures électroniques. Concernant spécifiquement les paiements en ligne, il est conseillé pour les internautes de se rendre sur des sites de confiance agréés par des certificats SSL qui garantissent la sécurité et la crédibilité du site en question. Ceci est délivré par une société extérieure et confirme à l’utilisateur que les informations utilisées sur le site sont confidentielles et sécurisées.

 

 

Face à la hausse de l’insécurité sur internet, plusieurs services peuvent être utilisé par les internautes et les entreprises. Cependant, une intervention des autorités apparaît primordiale pour accélérer le processus. Ainsi une législation au Royaume Uni rendant les équipements de sécurité obligatoire pour les commerçants  a permis une baisse de l’insécurité sur internet de plus de 50 % en 2 ans.

Avis (2)

  1. palmipode

    le potentiel est tellement important et l’argent de plus ne plus dématérialisé qu’il est prévisible que ce phénomène n’ira pas en diminuant.

    Au delà de l’aspect purement financier, je suis pour ma part beaucoup plus sceptique pour nos données en tous genres avec la multiplication des clouds et l’hébergement off shore des fichiers personnels ou de travail, office365 et consorts.

    La dernière attaque (à priori avortée) contre les serveurs d’Evernote en est la preuve.

    Si je peux comprendre les modèles économiques mis en place par les éditeurs de logiciels et le vendeurs de jeux, j’ai du mal à déléguer à la fois l’hébergement et la sécurité de mes infos et documents. Quant à évoquer les enjeux industriels d’une utilisation massive de serveurs « virtuels » je n’en parle même pas.

    D’ailleurs les gouvernements refusent de faire transiter ne serait ce que les emals par des serveurs qui ne sont pas sur leur sol national, dont le notre.

    Ceci dit il faut voir le bon coté des choses cela donnera du boulot à des générations de geeks ;)

  2. Mary

    En réglant ses achats avec Paypal ou une e-carte et en utilisant un logiciel comme Roboform qui crypte les données, on réduit considérablement les problèmes Non ?

Laissez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2010-2014 © - Geekattitude       Partenaire: photos drôles