L’avenir à long terme de Pheed

pheed_2373896b
Derrière l’hégémonie de Facebook et de Twitter, plusieurs nouveaux réseaux sociaux ont récemment vu le jour et deviennent de plus en plus connu. C’est le cas par exemple de Pinterest qui est désormais sur le podium des réseaux sociaux les plus affluents ou encore de Tumblr ou Path. Récemment, un nouveau réseau social a beaucoup fait parler de lui lors de son début. Lancé en Aout dernier, Pheed  tente de devenir incontournable et espère désormais passer à l’assaut du grand public, et surtout des célébrités.

 

Lors de son lancement, Pheed a affolé les internautes. On dénombre en effet plus de 350 000 visiteurs uniques quelques jours seulement après son début officiel. Ce petit raz de marée lui a rapidement valu des nombreux articles sur sa capacité à pouvoir détrôner Twitter dont il se rapproche le plus. Pheed se rapproche en effet du concept de Twitter car il aborde tous les aspects du réseau lancé en 2002 avec les abonnements, les hashtags et le partage de l’information. Sa particularité réside dans le fait que ce réseau social mise sur l’exclusivité des contenus partagés sur son réseau. Il propose en effet aussi de partager et d’échanger des photos, des rumeurs, des humeurs, des informations, des vidéos et même des concerts en live mais se distingue par le fait que tous les contenus peuvent être exclusifs car ces contenus sont payants. Pheed peut donc s’apparenter à un Twitter exclusif. Pour cela, il faudra donc posséder un petit abonnement (entre 2 et 4 euros) pour pouvoir se tenir informer exclusivement de toutes de l’actualité de personnalités présentes sur ce réseau. Parmi ces personnalités, on note déjà la présence de David Guetta, Paris Hilton ou encore Chris Brown. Pour appuyer son réseau, Pheed s’est également appuyé sur un design et une interface déjà bien aboutis. On remarque donc que Pheed a vraiment mis l’accent sur le glamour et l’apparence pour espérer attirer encore plus de foule et mise donc sur l’abonnement payant pour se différencier de Twitter notamment.

 

Même si son lancement a suscité un grand intérêt, on peut cependant s’interroger sur le développement à long terme de son concept de paywall (abonnement pour l’information). En effet, le développement d’internet a montré que rien ne reste longtemps exclusif sur internet et c’est notamment sur le contraire que s’est basé Pheed. Les clients potentiels de Pheed (les communautés de fans), sont depuis longtemps organisés pour trouver et effectuer un stockage des données exclusives sur internet pour ensuite les partager entre eux. Cela va donc des enregistrements pirates de concerts par exemple à des photos inédites. Ainsi on peut s’interroger sur l’avenir à long terme de ce nouveau réseau social qui a donc pour problématique qu’internet est trop vaste pour garantir l’exclusivité d’une information. Non seulement les internautes pourront toujours trouver un moyen de contourner ce mur pour accéder au contenu gratuitement, mais surtout, il y aura toujours du contenu gratuit qui viendra concurrencer les informations mises sur Pheed.

 

Bien que Pheed ait fait des débuts remarqués lors de son lancement, la problématique de son concept pourrait rapidement l’amener à repenser son modèle pour pouvoir être sûr de son attractivité.

Avis (4)

  1. jeux de maquillage

    Je ne connaissais pas ce réseau social, mais en lisant ces explications ma première réaction est: ça va quand même être chaud pour eux. On sait bien que la grande majorité d’entre nous n’aime pas payer, même si c’est peu, et que tout le monde essaie toujours de feinter pour avoir gratuitement ce qui ne l’est pas… Bon courage en tout cas ;)

  2. vtcreative

    Merci pour cet article, je ne connaissais pas ce réseau social. Après, je penses que ce n’est pas pour rien que Facebook a attendu un certain nombre d’années avant de lancer de la publicité et de la déployer à grande échelle comme elle peut l’être aujourd’hui. Les stratégies de ces réseaux sociaux naissants sont plutôt axées en général sur un projet entièrement gratuit, avec des fonctions innovantes et un design finement pensé. Je n’ai rien contre pheed (que je prendrais le temps d’étudier), ceci dit « plagier » en quelques sortes twitter et rajouter la mention « exclusive » n’en fait pas pour autant un réseau innovant et n’est en rien une garantie de pérennité. Comme le dit si bien l’auteur de l’article le mot « exclusif » n’a pas vraiment de sens sur internet vu la vitesse à laquelle toute donnée peut être téléchargée/partagée/oubliée.

  3. Videobuzzy

    Un nouvel acteur interessant, j’espere qu’il arrivera a se faire une place parmis les autres mastodonte, l’avenir nous le dira !

  4. Paul leinad

    Cette idée du payant me trouble: imaginons que je m’abonne et que je sois rémunéré parce que je suis consulté fréquement. Fiscalement que se passe t’il ? comment déclarer les sommes perçues , A quel titre ? Dois-je créer une entreprise pour cela ? Quid de la TVA ?

    Bien des questions à approndir et qui seront aussi une des clés du succès de ce réseau social !

Laissez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2010-2014 © - Geekattitude