Pirater un drone ? Facile ! Mode d’emploi évidemment fourni

pirater drone
Alors qu’Amazon vient d’annoncer vouloir livrer par drone d’ici 2015, il est intéressant de voir d’un peu plus près à quel point il est facile de pirater un drone. Il est à noter qu’on parle ici d’un moyen facilement reproductible à la maison (bien qu’on vous le déconseille fortement) car il y a des moyens bien plus sophistiqués qui permettent cette fois-ci de s’attaquer aux drones militaires (l’article est ici si vous voulez tout savoir). Bref, revenons à nos moutons. Pour se faire, il vous faudra un AR Drone 2 de chez Parrot, un Raspberry Pi, une batterie USB et une carte Wifi. Pour tout ce qui est logiciel, un certain Samy Kamkar nous a mâché le boulot. On ne va vous donner le nom des logiciels car il y a peu d’intérêt comme nous vous fournissons déjà les liens mais juste le fonctionnement. Ainsi, il vous faudra simplement approcher votre drone de celui que vous voulez pirater. Ensuite, un logiciel tournant sur le Raspberry Pi monté lui-même sur le drone va se charger de forcer la déconnection Wifi du drone. Ensuite, ce même logiciel se chargera de se reconnecter directement sur le drone et en prendra le contrôle. C’est tout, voici un nouveau drone dans votre collection ! D’ailleurs, il est à noter que si vous n’avez pas encore de drone, vous pouvez même faire tourner ce logiciel directement sur votre propre PC (à condition qu’il soit sur Linux). Bon, évidemment, vous l’aurez compris, malgré les blagounettes, nous ne vous encourageons aucunement à détourner des drones.

Laissez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2010-2015 © - Geekattitude