Pirater un pacemaker pour l’arrêter est possible


Des chercheurs en sécurité informatique viennent de faire la démonstration de diverses attaques sur quelques dispositifs médicaux, notamment des pacemakers et pompes à insuline. Des attaques qui pourraient potentiellement tuer des gens. Ils ont pu, par exemple, arrêter des pacemakers grâce à la connexion sans fil qui sert en théorie à les interroger ou les mettre à jour. Les pompes à insuline ont également eu le droit à un traitement équivalent, dans leur cas, il était possible de libérer toute l’insuline en un coup. Toutefois, rassurez-vous, ces attaques sont uniquement expérimentales et n’ont jamais été utilisé en conditions réelles. Ces chercheurs voulaient justement mettre la lumière sur le peu de sécurité qu’incluent ces dispositifs médicaux. Il sera par contre assez compliqué de sécuriser ces dispositifs à cause de leur batterie. Par exemple, chiffrer les communications sans fil est tout bonnement impossible, cela consommerait trop d’électricité…

Source: L’informaticien

Laissez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2010-2017 © - Geekattitude