Quatre maisons de disques paient des étudiants pour chasser les pirates

Quatre maisons de disques, EMI, Sony, Universal et Warner pour ne pas les citer, viennent de créer un nouveau groupe anti-piratage un peu spécial. En effet, celui-ci utilise des méthodes particulièrement malsaines : il emploie des étudiants pour que ceux-ci écument les sites de partage, les blogs et les forums en recherche de personnes en train de pirater. Evidemment, les pirates sont pour la plupart des étudiants. Une fois ceux-ci identifiés, les majors leur font cracher des centaines de dollars. On aura vu mieux en job étudiant…

Source: TorrentFreak

Avis (2)

  1. xoxo

    je saisis pas. « cracher des dollars » en leur jetant des poursuites? Ou en les renvoyant vers les sites internet des majors?
    Quoi qu’il en soit, ça a l’air assez pourri. Si c’est l’hypothèse 1, qui donnerait son vrai nom sur un site de warez??

  2. Etienne S.

    En général, les majors tentent un accord à l’amiable avant d’engager des poursuites. Pour identifier les pirates, je pense que c’est comme pour le P2P, une fois que tu as l’IP, tu peux remonter au pirate. Par exemple, avec un hébergeur de fichiers, sur décision de justice, un major peut récupérer l’IP puis identifier le pirate. Il ne lui restera plus qu’à s’en occuper.

Laissez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2010-2014 © - Geekattitude